Sélectionner une page

Dès 3 ans, votre enfant commence à exprimer ses capacités d’imagination… et cela passe souvent par l’arrivée de ses amis imaginaires ! Profitez de ses moments pour cultiver avec lui son esprit créatif et inventif. Quelques astuces pour vous aider :

  • Imaginez des histoires ensemble : les trajets pour aller à l’école ou les moments de détente dans le bain sont des temps propices pour cultiver le dialogue et s’inventer ensemble des histoires imaginaires… Si vous pensez manquer de créativité, une petite astuce simple : passez par une histoire connue que vous détournerez grâce aux propositions de votre enfant ! Par exemple, les 3 petits cochons partent chacun de leur côté, le premier petit cochon se perd en forêt et rencontre une famille Castor qui va l’aider à ramasser du bois pour construire sa cabane… etc… etc… vous verrez que votre enfant déborde d’imagination pour continuer l’histoire !
  • Ne bridez pas son esprit créatif quand il peint, dessine ou joue à la pâte à modeler : votre enfant s’essaye au dessin ou à la pâte à modeler mais pour l’instant, il est vrai que tout cela ne ressemble à rien de très concret… ce n’est pas un problème ! Au lieu justement de l’inciter à dessiner un bonhomme avec 2 bras et 2 jambes, pourquoi ne pas lui demander ce qu’il est en train de dessiner et construire ce bonhomme imaginaire ensemble ? Et s’il ne ressemble à rien de cohérent ce n’est pas grave !
  • Détournez les objets du quotidien : mon fils peut passer des heures à table… le moment du dîner peut souvent être pénible… « Allez chéri, mange tes brocolis s’il te plaît, plus vite !!! ». Pour rendre ce moment plus agréable, on détourne les objets à table pour se raconter des histoires. Le couteau devient « Monsieur Guignol » il rencontre la cuillère « Madame Binette » et ensemble ils partent en balade… Un grand moment d’imagination et un dîner beaucoup plus serein !
  • Le jeu des « retrouvailles dans nos rêves » : certainement un des moments de la journée que je préfère avec mon fils… et un bon moyen de rendre la séparation du coucher agréable. Quand je vais le coucher, je m’allonge 2 minutes dans son lit et on décide ensemble de construire l’histoire de nos rêves, le but étant de se retrouver la nuit dans nos rêves… « Alors chéri on part où cette nuit ? et on rencontrera qui ? … ».